Puericulture


RSS Souscrire via RSS

0Commentaire

Facteurs de risque d’infection nosocomiale chez l’enfant brûlé

Sujets: Articles en ligne, Revues en ligne

Référence : Fekih Hassen A; Ben Khalifa S B; Raddaoui K; Askri A; Trifa M. Risk factors for nosocomial infection in pediatric burn patients. Annales françaises d’anesthésie et de réanimation 2012/07; 31(7-8): 591-595.

 

Mots-clés : PÉDIATRIE; FACTEUR DE RISQUE; BRULE; ÉTUDE PROSPECTIVE; SOIN INTENSIF

 

Résumé :

Objectif : Déterminer les facteurs de risques associés aux infections nosocomiales (IN) des enfants hospitalisés pour une brûlure cutanée.

Type d’étude : Étude prospective, analytique ayant inclus les enfants hospitalisés pour une brûlure cutanée.

Méthodes : Nous avons recueilli les caractéristiques démographiques, la modalité d’admission, le mécanisme de la brûlure, la surface cutanée brûlée (SCB) selon les tables de Lund et Browder, la profondeur des lésions selon les critères cliniques et évolutifs, les moyens invasifs utilisés (cathétérisme vésical, cathétérisme central ou ventilation artificielle), le type d’IN et son délai de survenue, la prescription éventuelle d’une antibiothérapie empirique et l’évolution au cours de l’hospitalisation. Les critères de «American Burn Association» ont été utilisés pour définir une brûlure grave chez l’enfant.

Résultats :   182 enfants ont été inclus. En analyse univariée, six facteurs de risque ont été associés de façon statistiquement significative à la survenue de l’IN : l’étendue de la SCB, l’existence d’une brûlure grave, la mise en place de cathétérisme vésical et sa durée et la mise en place de cathétérisme central et sa durée. En analyse multivariée, seule la SCB supérieure à 10 % de la surface cutanée totale (SCT) est retenue comme facteur indépendant de survenue d’IN (p = 0,009).

Conclusion : Dans notre étude la SCB supérieure a` 10 % de la SCT a été le seul facteur de risque indépendant de survenue d’IN.

Voir l’article en ligne (après authentification)

Voir la revue en ligne (après authentification)

Comments are closed.